Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CaP ou pas CaP ?!

21,1 km : semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92) - Edition du 20/11/2011

20 Novembre 2011 , Rédigé par Hubert Leclercq Publié dans #Récit de course sur route

21,1 km : semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92) édition du 20 novembre 2011
 
 
 
Je n'avais rien prévu ce week-end car je m'y suis pris trop tard pour m'inscrire au trail "La route des 4 châteaux" ainsi qu'au semi-marathon de Boulogne-Billancourt. Comme je n'avais pas envie de participer aux boucles du XVIIe arrondissement je pensais faire une grasse matinée suivie d'une petite sortie d'une vingtaine de kilomètres  mais le destin en a décidé autrement.
Samedi 12 novembre, en fin d'après-midi, Olivier (Totorunning) m'envoie un message pour me demander si je veux un dossard. Le gagnant d'un jeu concours ne peut y participer et le cède. C'est ainsi qu'une semaine après, je me retrouve sur un vélib en direction de Boulogne-Billancourt pour aller retirer mon sésame.  Après quelques déboires avec les vélos, car pour me rendre à Boulogne il faut 40 minutes or ma carte vélib ne m'autorise que des trajets de 30 minutes, je trouve facilement la salle.  
 
21,1 km : semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92) édition du 20 novembre 2011
 
Pas facile de trouver mon enveloppe car les dossards des personnes qui ont participé au concours sont sur le stand litige. Nouvelle file d'attente, beaucoup de coureurs se plaignent car leur certificat médical n'a pas été pris en compte à l'inscription par internet mais globalement tout se passe bien. A peine 5 minutes après on me remet cette enveloppe qui contient la puce et le fameux papier à apposer sur la poitrine. Des bornes sont même à notre disposition pour tester les puces électroniques, tout est parfait. Je récupère un très beau t-shirt noir, je discute peu sur le stand de l'écotrail, fait quelques photos puis je rentre... en métro !!! 
 
21,1 km : semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92) édition du 20 novembre 2011


Dimanche, 6h30, réveil matinal. C'est dingue quand même, je me lève sans problème pour aller sur une course alors que pour aller au boulot c'est plus compliqué...
Petit déjeuner, douche, petits messages sur Facebook et c'est l'heure d'y aller par les transports en commun. 8h35 je retrouve Marc et Francine assis dans le fond de la salle, comme deux malheureux. 
 
21,1 km : semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92) édition du 20 novembre 2011


On papote, je remets à Marc un cadeau de l'ami Montpelliérain Thierry puis Olivier et sa chérie Chloé nous rejoignent. Nous déposons nos affaires à la consigne et allons affronter la fraicheur extérieure.  Nous avons perdu Totorunning qui tape la discute avec des connaissances. Nous allons nous rendre sur la ligne de départ en trottinant histoire de se réchauffer un peu. J'en profite pour faire de nouveaux clichés puis pour trouver un coin tranquille pour me soulager car l'organisation a bien mis des toilettes mais il y a de longues files d'attente.


Nous nous retrouvons tous en queue de peloton où nous faisons la connaissance d'un autre Marc accompagné de son fils. Marc est une relation facebook d'Oliver. Dernières discussions avant que notre Marco national nous quitte pour retrouver son sas de départ loin devant nous. On se souhaite bonne chance, les photographes officiels nous demandent si nous souhaitons une photo de groupe, ce que nous acceptons bien volontiers et nous entendons au loin le coup de pétard. 
 
21,1 km : semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92) édition du 20 novembre 2011


Et voila déjà Francine qui s'impatiente, qui commence à grignoter quelques places. Je lui ai dit pour rire, car je n'en ai pas les moyens actuellement, que j'aimerais bien la "griller sur la ligne". J'ai l'impression que ces quelques mots ont stimulé la miss !! 


Je franchis la ligne 4 minutes précisément après le coup de feu. Je vois Francine s'éloigner en slalomant mais je sais qu'il s'agit là d'un exercice périlleux et fatiguant alors je la laisse partir. A peine 500 mètres de course et déjà un blessé qui se plaint de la cheville. Quelques coureurs m'obligent à donner de sérieux  coups de frein à me passer juste devant mon nez sans crier gare et cela m'agace un peu. 
Il faudra a peu près 4 kilomètres pour que la foule s'éparpille, que tout le monde trouve sa place et que ça devienne lus fluide. Nous sommes le long de la Seine, il fait beau, la température est idéale pour courir ce qui permet aussi à de nombreux supporters d'être présents le long du circuit, tout va bien  !! 
Sur la gauche apparait L'ile Seguin (là où se trouvait une usine Renault)  puis le parc de Saint-Cloud  de l'autre côté de la Seine. 
Je dépasse André et son plateau sur lequel il a déposé un chaussure du principal sponsor de l'épreuve.


5e kilomètre, ravitaillement en fruits secs et en eau pour moi. Quelques badauds nous encouragent et je me demande quand apparaitront les premiers de la course car le retour se fait par la même route. Après le 6e kilomètre, j'entends d'une moto qui nous croise que la tête de course est au 14 e km mais je ne la verrai pas car nos routes se séparent  et là, sur 400 mètres, nous croisons celles et ceux qui ne sont pas loin devant nous.
Je guette les amis mais je n'ai pas de chance. Seul Olivier va me voir et crier mon prénom, j'en fait de même  pour l'encourager.  Il n'est pas loin derrière moi et ça me semble tout bon pour l'objectif qu'il s'est fixé. 
Après l'hippodrome de Longchamp je passe la mi-course, sur un léger faux plat montant, avec presque 2 minutes de retard par rapport au semi de Saint Denis Stade de France où j'étais parti, il est vrai, trop vite.  Mais ça ne m'inquiète pas plus que ça, je me fais plaisir, j'en profite. Nous sommes désormais dans le bois de Boulogne, l'avenue est très large et au second ravito il n'y avait plus grand-chose à grignoter alors ce sera juste une gorgée d'eau et je continue ma route.   
Ce qui me rassure c'est que je n'arrête pas de doubler  et je vois à mon gps que l'allure monte grave, je ne dois pas m'enflammer. Je joue au yoyo avec 2 filles qui ne s'arrêtent pas aux ravitaillements. Elles me mettent 50 mètres dans la vue que je comble à chaque fois mais au 15e elles vont vachement accélérer et je ne le reverrai plus.  Une poigné de raisins secs, une dernière gorgée d'eau et c'est parti pour le final. Je ne me suis pas mis dans le rouge alors je vais tenter d'allonger un peu la foulée, surtout dans les 2 petites descentes sous les ponts. Mais au 19 e km plus possible d'augmenter l'allure, dernière ligne droite, un groupe de 5 coureurs me dépasse, puis une fille avec son copain et voilà l'arche qui apparait, bip bip c'est terminé  super heureux car je suis tout frais. 
On me remet un sac avec une bouteille d'eau et quelques friandises, puis une médaille et je file au ravitaillement pour grignoter quelque chose mais comme j'ai tendance à prendre froid rapidement après l'effort alors  je ne m'éternise pas. Je retourne à la salle pour récupérer mes affaires et me changer. Je pensais y retrouver Marc et Francine mais comme ce sont des pipelettes  ils arriveront un bon quart d'heure après.  Ils ont croisé Vincent, Jean-Claude, Nadine et Jihèle  que j'espère voir une prochaine fois. Tout le monde semble être satisfait de cette belle matinée. Je n'ai pas pu féliciter de vive voix notre ami Totorunning qui bat son record sur la distance d'environ 3 minutes, il est déjà l'heure de rentrer à la maison et de quitter les amis. 
Prochaine course la semaine prochaine avec de nouveau un semi-marathon que je compte faire cool car il y a un dénivelé plus important  et prochain rendez-vous PCaP mi-décembre, à Thiais (10 km). 
 
21,1 km : semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92) édition du 20 novembre 2011


Photos :  picasa
Trace GPS :  garmin ou openrunner

Merci spécial à Olivier sans qui je n'aurai pas participé à cette belle manifestation.


Dans un courrier électronique reçu le lendemain de l'organisation, nous apprenons que 5308 personnes ont franchi la ligne de départ pour 5148 classés.

Partager cet article

Commenter cet article