Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CaP ou pas CaP ?!

Foulées Néoulaises (83) - édition du 26/08/2012

26 Août 2012 , Rédigé par Hubert Leclercq Publié dans #Récit de course sur route





Comme j'ai couru sur du bitume dans la nature je poste dans course sur route.

En vacances dans le département du Var je me devais de participer à l'unique épreuve organisée dans la région en cette période estivale et à laquelle quelques amis "sudistes" avaient répondu présents dans les forums.
Mais depuis mon arrivée j'ai un peu de mal à m'acclimater. Il fait chaud, lourd, moite ça me fait souffrir à chaque sortie pourtant très matinale.
A quelques jours de l'épreuve, Zebra et Pinpin passent me voir au camping avec une bonne bouteille pour fêter les vacances, merci à vous !!
Entre deux conseils touristiques nous avons quand même discuté un peu de course à pied et de ces foulées Néoulaises. A les entendre le parcours ressemble à des montagnes russes et cela ne me rassure pas trop, mais bon, on en a vu d'autres...
Le lendemain la douleur à la hanche droite refait son apparition. Le jeudi je suis donc un peu septique sur ma participation à cette épreuve et j'en fait part à Soleia que j'ai contactée par téléphone. Elle et petitrenardbleu n'y participeront pas mais feront certainement le déplacement. Je lui confirme ma présence mais je ne sais pas encore si j'y serai en touriste ou en coureur...
Vendredi matin, petite sortie tranquille et elle se passe bien. Le moral revient et je pense m'aligner au départ.

Pinpin m'avait proposé de m'emmener, ce qui est super gentil, mais comme le midi je suis invité par ma belle sœur en vacances dans le coin aussi j'ai un horaire à respecter et puis je ne veux pas leur faire faire un détour.
Jour de course. Même pas besoin du réveil. A 6h30 je suis debout et j'avale mon petit-déjeuner. Petite douche et à 7H15 je prends la route. Le soleil et une mer d'huile annoncent encore une journée bien chaude et dans les terres on risque de suffoquer.



35 minutes plus tard, après avoir traversé deux petits villages charmants, j'approche de Néoules et je constate que de fortes rafales de vent provoquent des nuages de poussières, ce n'est pas bon signe.
Dans le bourg ça s'agite et les places de parking sont rares. En traversant le centre je reconnais le maillot PcaP de Pinpin et j’aperçois Zebra.
Un petit coucou vite fait et je continue la recherche d'une place pour mon carrosse.
Une fois garé je retrouve nos amis et ils m'accompagnent à l'inscription. J'ai laissé mes lunettes dans la voiture, Zebra se propose de remplir le bulletin à ma place mais comme le document est écrit en grosses lettres j'y arriverai seul.
Une fois le dossard en main direction la voiture de Pinpin qui servira de consigne. Sur le chemin nous croisons son frère et son amie. Ce dernier, qui prendra le départ de la course, lui remet une paire de chaussures neuves achetées il y a fort longtemps... c'est quoi le modèle ? Ça se fait encore ?
Aussitôt l'étiquette enlevée, Pinpin les mets aux pieds et va les tester sur ces 13 km, même pas peur...



De retour au centre du village je fais la connaissance de Lolorunning83 puis arrivent Soleia et Petitrenardbleu. Lolorunning nous rassure sur le parcours en affirmant qu'il n'est pas si difficile que ça, ouf !!!
Le temps de prendre quelques photos et c'est le moment de se mettre en place. Je fait part à Pinpin de mon souhait d'aller en queue de peloton mais il me dit que dans le coin ça ne part pas vite. Je vais donc rester en sa compagnie alors que son frangin s'est mis en retrait.
Le speaker annonce que le parcours est sécurisé et que le départ va pouvoir être donné, on se souhaite une bonne course puis le coup de pétard me fait sursauter.



Pinpin s'élance puis va ralentir pour m'attendre et faire un petit bout de chemin ensemble. Petit coucou à notre reporter Zebra puis virage à gauche et ça descend. Ca descend même bien et je m'emballe. Cela ne m’empêche pas de papoter un peu avec Pinpin avant qu'il ne prenne son envol après 900 m de course.
Je passe le premier kilo en 4'27 ce qui est trop rapide sachant qu'il y a de belles montées, je dois garder des forces. De toute façon la descente est terminée et nous sommes sur du plat. Le 2e kilomètre est bouclé en 4'45 ce qui est toujours trop rapide. Changement de direction sur la gauche et à partir de là les éléments vont me faire ralentir naturellement. Ce vent violent que nous avons souvent de face m'oblige à lever le pied et je vais prendre mon allure de croisière aux environ de 5'/km.
Après le 4e km, le frère de Pinpin me dépasse tant bien que mal en luttant aussi contre les bourrasques puis arrive le premier ravitaillement où je ne prendrai rien. La question qui ne quitte pas mon esprit est quand est-ce que ça va grimper ? Je ne vois pas de bosse à l'horizon. Le frère de Pinpin qui s'est arrêté au ravito me repasse à nouveau et nous nous encourageons mutuellement. Le village est en vue, au 6e km tout le monde va couper à travers un champs j'en ferai autant. De toute façon au niveau kilométrage ça ne change rien car les marquages de l'organisation correspondent parfaitement avec ce qu'affiche mon GPS (et cela jusqu'au 12e km).
Nous allons repasser en centre ville et ça va grimper un peu. C'est d'ailleurs dans cette côte que nos supportrices se sont positionnées appareil photo à la main...
J'avale cette difficulté assez facilement et au sommet je m'arrête pour boire un peu d'eau et c'est reparti pour la seconde boucle. Le parcours est composé de 2 boucles formant un 8 traversant le village comme à Maroilles.



Les concurrents que j'ai dépassé dans la montée ont profité de cette pause pour prendre la poudre d'escampette mais pas pour longtemps car ça va remonter un peu et je vais en doubler deux ou trois dont une féminine avec qui je vais faire le yoyo jusqu'à la fin, j'ai ma motivation du jour...
Dès que ça monte elle est à la peine mais sur le plat elle est plus rapide alors que moi je garde le même rythme quelque soit le relief, comme quoi les côtes des buttes Chaumont ça paye !!
Les kilomètres s'égrainent et nous avons quitté la campagne et les vignes pour une zne beaucoup plus boisée. J'en profite pour admirer de superbes propriétés.
Au 8e kilomètre une belle côte va en faire souffrir plus d'un. Je vais doubler de nouveau cette féminine puis 2 hommes. Après un bon km de grimpette nous retrouvons le plat et le 10 km est là. Je le passe en 50' précises. A ce moment précis je n'ai plus personne en vue, je me sens un peu seul mais pour pour longtemps car le dernier ravitaillement arrive.
Je m'arrête pour prendre un gobelet d'eau et un morceau de pain d'épices.
Aussitôt reparti, le dernier concurrent dépassé dans la côte me double à grandes enjambées, époustouflant !!
Ce coureur, aux couleurs de Saint-Tropez, n'a pas apprécié ma manœuvre ou plutôt n'a pas apprécié de se faire passer par un maillot rouge floqué d'un 75003 ???
La dame me repasse aussi mais tout cela ne me perturbe pas et je continue mon chemin tranquillement. Nous sommes sur une route plus sinueuse mais toujours à l'abri du soleil et de vent. De temps en temsp je le sens quand même dans le dos mais ça ne me fait pas avancer plus vite.
Puis avant de revenir au village je vois Pinpin venir vers moi, il a bien gazé, bravo champion !!
Il m'explique comment est la fin du parcours de plus à la dernière intersection je reconnais la route par laquelle je suis arrivé.



Le 12e kilomètre passé nous sommes dans le village, ça monte légèrement. Je repasse la dame pour la dernière fois, Lolorunning m'encourage, un peu plus loin les filles en font de même, c'est super sympa et ça booste. Je vois le dernier virage se profiler mais je vois aussi le coureur de St Tropez se rapprocher. Derniers encouragements de Pinpin qui me laisse pour la dernière ligne droite. Je passe la seconde et je grille le Tropézien sur la ligne.
Content de moi, j'ai bouclé ce parcours en 1h02 environ mais mon GPS n'affiche que 12,5 km ce qui confirme mon impression d'un dernier kilo beaucoup plus court que les autres.

On me remet un superbe maillot puis je retrouve nos ami(e)s. Pinpin est satisfait de sa course. Laurent aussi, même s'il a un peu peiné sur la fin, je termine quelques secondes après lui.
En attendant la remise des prix et le tirage au sort nous allons nous attabler pour prendre le verre de l'amitié et discuter un peu. Soleia me remettra un pot de confitures de figues qu'elle et Petitrenardbleu ont fait après avoir glané la matière première sur le domaine public. Merci les filles, c'est super sympa.



Pinpin va réécrire toutes les informations nécessaires pour me rendre facilement au Mont Faron et avec un plan s'il vous plait. Avec tous ces éléments ça devrait le faire !!



L’heure tourne, après les courses pour les enfants la remise des prix se fait attendre et comme je suis attendu je dois reprendre la route heureux de cette belle matinée. Une course finalement pas si difficile que ça à travers la campagne et les vignes, le tout entouré de personnes supers sympas, que demander de plus...

Merci à eux pour leur accueil, leur gentillesse et leur simplicité.
Merci à Zebra pour les photos, pour le verre...
Merci a Soleia et Petitrenardbleu d'avoir fait le déplacement pour nous encourager et pour la confiture.
Lien vers mes photos : https://picasaweb.google.com/113245630134072672330/20120826FouleesNeoulaises?authuser=0&authkey=Gv1sRgCLXu_6uj586y0AE&feat=directlink
lien des photos de Zebra : https://picasaweb.google.com/angeliqueao/Neoules26Aout2012?authkey=Gv1sRgCLLcjvbm882lXg
Trace GPS : Garmin

Partager cet article

Commenter cet article

Nadine 04/09/2012 12:53


bravo pour ta course régionale et bon retour - nous aux maquisards même pas peur on a couru avec 40° à l'ombre c'était la canicule - là y'avait pas de boue !! bizz

Hubert Leclercq 06/09/2012 20:41



Merci beaucoup Nadine.


J'ai vu des photos des maquisards. J'ai l'impression que vous avez quand même passé un bon moment.


A bientôt.


Bises.